AVC et tension

Novembre 2022

 

Abonnez-vous à infos@tension

Découvrir le dernier numéro

Archives

 

LES CONSEILS DU Pr XAVIER GIRERD

Traiter l’hypertension protège contre le risque d’AVC. Cette connaissance est à partager entre toutes les générations.

regarder la vidéo

conseil du pr girerd octobre 2022 final

 

Auteur : Pr Xavier Girerd, Cardiologue et Président de la Fondation de Recherche sur l’Hypertension Artérielle

Je souhaite vous faire part de mon expérience de médecin spécialiste de l’hypertension artérielle depuis 30 ans concernant la fréquence des AVC dans ma patientèle.

J’ai observé au cours de ma carrière une diminution du nombre des AVC chez les patients qui étaient actifs, pour prendre en charge leurs facteurs de risque cardiovasculaires.

Cette évolution favorable a été observée dans tous les pays où les systèmes de santé ont organisé et investi dans des actions favorisant la prévention des maladies cardiovasculaires comme la lutte contre le tabagisme, mais aussi le remboursement des médicaments qui soignent l’hypertension artérielle ou l’élévation du mauvais cholestérol.

En revanche, je constate depuis quelques années que le profil des patients qui sont frappés par un AVC a changé. Il y a plus de patients jeunes qui souvent ont une histoire personnelle de « non prise en charge » de leurs facteurs de risque.

Il s’agit le plus souvent de sujets qui vivent dans la précarité. Mais il y a aussi des sujets sans difficultés sociales, qui sont parfaitement informés des risques, qui ont un accès aux soins et aux meilleurs traitements, mais qui optent pour des prises en charge « alternatives » dont, malheureusement pour eux, l’efficacité a été insuffisante pour les préserver de l’AVC.

Les données des enquêtes FLAHS réalisées depuis 20 ans indiquent que la prescription des médicaments antihypertenseurs est en diminution en France depuis 2012. Ce phénomène est aussi observé aux USA.

En conclusion, je souhaite féliciter tous ceux qui ont choisi de dépister et de soigner leur hypertension artérielle avec les méthodes qui utilisent la pharmacologie traditionnelle.

S’ils ont peut-être parfois le sentiment de ne pas être « dans l’air du temps », je veux leur dire qu’avec la prise régulière de leur médicaments, ils éviteront plus sûrement le risque de faire un AVC.

Pour avoir plus d’informations sur l’hypertension artérielle et ses traitements, abonnez-vous gratuitement à la chaine YouTube « Hypertension France ».

 

L’INFO RECHERCHE

Pourquoi, depuis l’année 2000, le risque d’AVC diminue chez les plus de 55 ans mais diminue moins chez les plus jeunes ?

regarder la vidéo

diapositive4

 

Auteur : Dr MC Wimart, vice-présidente du Comité Français de Lutte contre l’Hypertension Artérielle

Il est démontré que la prévention des AVC est possible par la correction des facteurs de risque cardiovasculaire en particulier par le traitement de l’hypertension artérielle. Dans les pays riches, il a été noté une baisse du nombre des AVC au cours des quarante années qui ont précédé l’an 2000. Ce bénéfice, particulièrement observé chez les sujets les plus âgés, a été attribué à la correction des facteurs de risque cardiovasculaire dans ces populations

Une équipe d’épidémiologistes, de l’Université d’Oxford en Angleterre, a réalisé une analyse statistique sophistiquée comportant 50 études épidémiologiques sur la survenue d’un AVC. Ces études ont été réalisées dans 20 pays (dont la France) en comparant deux périodes : avant et après l’an 2000.

L’objectif de ce travail a été de comparer le risque de faire un AVC chez les sujets de plus et de moins de 55 ans, sur les deux périodes.

Les résultats indiquent que depuis l’an 2000, le risque de faire un AVC diminue moins chez les plus jeunes. Cette différence selon l’âge est plus accentuée en Amérique du Nord que dans le sud de l’Europe.

Les raisons de ces différences ne sont pas connues, mais des indices montrent que la prise en charge des facteurs de risque est, chez les sujets de moins de 55 ans, moins efficace sur la période récente. D’autres hypothèses, comme le rôle de la pollution atmosphérique, ou la durée allongée du temps de travail, sont évoquées sans que toutefois les chercheurs fournissent de preuves.

Cette étude originale indique que les acquis dans la prévention de l’AVC peuvent être remis en question par des changements dans la qualité de la prise en charge des facteurs de risque cardiovasculaires traditionnels comme l’hypertension artérielle ou le surpoids.

Pour en savoir plus, lisez le résumé en anglais accessible en accès libre :

Scott CA et al. Diverging temporal trends in stroke incidence in younger vs older people. A systematic review and meta-analysis. JAMA Neurol. 2022 ;79(10) :1036-1048

 

Vidéos de moins de 60 secondes

Conseils de pharmaciens

 

Pour s’informer différemment :

Écouter Les Voix de l’Hypertension

Regarder la chaîne Hypertension France

Consulter les archives infos@tension