la e-santé dans le parcours du patient hypertendu

 

L’hypertension artérielle est la maladie chronique la plus fréquente en France (10 millions de patients traités) et un motif de consultation très fréquent pour le médecin généraliste et le cardiologue.

Avec l’augmentation du nombre des hypertendus et la diminution du nombre de médecins pouvant les prendre en charge, le parcours de soin de l’hypertendu est en train de se modifier avec aujourd’hui la nécessité de diminuer le nombre de consultations au cours du suivi annuel.

En parallèle, la popularisation des tensiomètres automatiques a été rendue possible par la simplicité de leur usage, sans l’aide d’un professionnel de santé, et par la diffusion de recommandations pour la réalisation de l’autotest de la tension et de l’automesure sur 3 jours.

Pour aller plus loin

Choisir mon tensiomètre automatique, l’acheter, bien l’utiliser

Les outils de e-santé de la Fondation

 

La télésanté peut-elle changer la façon de suivre les patients hypertendus ?

e-santé,patients hypertendus,parcours patient hypertendu,innovation hypertension,fondation hypertension,télésanté Ecouter la playlist consacrée au numérique dans la prise en charge de l’HTA

 

Depuis quelques années, la e-santé a fait son entrée dans le parcours de soins de l’hypertendu avec la mise à disposition d’applications et de plateformes dédiées qui organisent le recueil et l’échange des informations entre le patient et son médecin. Ces outils permettent d’apporter une aide pour le patient mais aussi pour le médecin.

Depuis 10 ans, plusieurs études randomisées ont été entreprises dans le monde donnant le statut de « thérapeutique numérique » à des solutions numériques ou des plateformes ayant chacune des spécificités mais ayant toutes en commun l’usage d’un tensiomètre automatique par le patient et la communication des résultats du suivi d’un protocole d’automesure de la tension aux professionnels de santé en charge de la stratégie thérapeutique de l’HTA. Selon les plateformes d’autres fonctions étaient ajoutées dans l’outil de télé-surveillance (observance médicamenteuse, aide aux choix des thérapeutiques non médicamenteuses ou médicamenteuses).

En Aout 2021, a été publiée dans le New England Journal of Medicine l’étude STEP (Strategy of blood pressure inTervention in the Elderly hypertensive Patients) réalisée en Chine (1). Elle a inclus 8511 hypertendus âgés de 60 à 80 ans qui ont été suivis pendant plus de 3 ans en comparant deux objectifs après tirage au sort pour l’objectif de la baisse de la SYS à atteindre. 4243 patients devaient atteindre entre 110-129 pour la SYS et 4268 patients devaient atteindre 130-149. Les traitements utilisés étaient l’olmesartan en association éventuelle à l’amlodipine et à l’Hydrochlorothiazide.

e-santé,patients hypertendus,parcours patient hypertendu,innovation hypertension,fondation hypertension,télésanté     e-santé,patients hypertendus,parcours patient hypertendu,innovation hypertension,fondation hypertension,télésanté    e-santé,patients hypertendus,parcours patient hypertendu,innovation hypertension,fondation hypertension,télésanté

Une originalité de cette étude a été de proposer à tous les patients une surveillance de la tension par un tensiomètre automatique OMRON connecté au smartphone du patient. Les patients ont été éduqués pour utiliser de façon autonome le tensiomètre et l’application. En cas de difficultés ils ont été aidés par un membre de leur famille. Chaque patient devait réaliser, une fois par semaine, une mesure de sa tension à domicile qui était transmise automatiquement par son téléphone sur la plateforme de l’étude. En cas de tension trop élevée ou d’oubli de la prise des médicaments, des alertes étaient déclenchées. L’équipe médicale avait connaissance de la tension de ses patients par un accès direct à la plateforme.

Les résultats de l’étude sont très spectaculaires :

  • 95 % des patients ont utilisé le système tensiomètre/smartphone tout au long de l’étude.
  • 77 % des patients ont pu maintenir leur tension dans l’objectif qui leur avait été fixé.
  • Une diminution des AVC de 32% et de 26% des complications cardiovasculaires a été notée dans le groupe ayant obtenu la tension la plus basse sans que soit noté une augmentation des effets secondaires à l’exception du nombre plus important d’épisodes d’hypotension.

En octobre 2021, a été publiée dans l’Europen Heart Journal l’étude HERB-Digital Hypertension 1. Cette étude randomisée menée au Japon a utilisé le système HERB qui est décrit comme étant un nouveau système interactif utilisable sur un smartphone permettant à son utilisateur de suivre des conseils de modification de son hygiène de vie (limitation de la consommation de sel, augmentation de l’activité physique, contrôle du poids, afin d’obtenir une baisse de la pression artérielle.

Les résultats de cette étude pilote randomisée et menée chez 390 hypertendus ont montré qu’après 12 semaines de suivi :

  • une baisse supplémentaire de -3,6 mmHg pour la SYS à la consultation et de -2,4 (intervalle de confiance 95% de -4.5 à -0.3) à la Mesure Ambulatoire de Pression Artérielle,
  • l’utilisation du système HERB était de 98% après 12 semaines,
  • il est observé un corrélation entre l’usage de l’application et la baisse de la pression artérielle.

En conclusion :

Les études STEP et HERB-DH nous montrent qu’en Asie il a été possible de mettre au point des parcours de soin très innovants pour le suivi des hypertendus avec la démonstration d’une efficacité de thérapies digitales qui sont toutes basées sur l’utilisation très régulière de l’automesure associée à l’usage d’une application permettant la communication entre le patient et l’équipe de soin. En France, il n’existe pas encore de «thérapie digitale» ayant obtenu l’agrément des autorités de santé. Toutefois, si les outils de la e-santé qui sont disponibles sont encore d’un usage encore limité, la Fondation de Recherche sur l’HTA s’est engagée dans un programme visant à développer des outils numériques (application, plateforme, parcours de soin aidé du numérique) qui permettront de transformer le parcours traditionnel. Dans ce nouveau parcours, une place centrale est donnée à l’automesure et à l’usage d’outils de la e-santé. Cette transformation ne sera possible que si le patient accepte d’assurer des nouvelles tâches comme la réalisation de l’automesure et l’utilisation des outils numériques. La Fondation de Recherche sur l’HTA s’est donnée comme mission d’accompagner tous les acteurs de cette «révolution en marche».

 

(1) Zhang W, et col. STEP Study Group. Trial of Intensive Blood-Pressure Control in Older Patients with Hypertension. N Engl J Med. 2021 Sep 30;385(14):1268-1279.

Les outils de télésanté

Les outils pratiques à télécharger

En savoir plus

Faire un don
e-santé,patients hypertendus,parcours patient hypertendu,innovation hypertension,fondation hypertension,télésanté
Choisir un tensiomètre
e-santé,patients hypertendus,parcours patient hypertendu,innovation hypertension,fondation hypertension,télésanté
Réaliser un autotest
e-santé,patients hypertendus,parcours patient hypertendu,innovation hypertension,fondation hypertension,télésanté
Réaliser une automesure
e-santé,patients hypertendus,parcours patient hypertendu,innovation hypertension,fondation hypertension,télésanté
Comprendre la tension
e-santé,patients hypertendus,parcours patient hypertendu,innovation hypertension,fondation hypertension,télésanté
Rester informé
e-santé,patients hypertendus,parcours patient hypertendu,innovation hypertension,fondation hypertension,télésanté