Actions de dépistage

 

La Fondation met en place des actions de dépistage de la tension au plus près des lieux de vie des sujets :

La Fondation met gratuitement à la disposition du grand public et des professionnels de santé des outils de dépistage et de suivi de la tension.

La Fondation peut organiser des wébinaires d’information et des ateliers (pour le grand public) ou des sessions de formation continue (pour les professionnels de santé).

 

Organisez une action auprès de vos patients, de vos clients, de vos collaborateurs !

Pour devenir partenaire de la Fondation

Pour mettre en place un projet sur-mesure

Tél. 01 43 87 81 86

contact@frhta.org

 

Les actions de la Fondation sont gratuites… grâce à vos dons !

Exemples d’actions

Avec les pharmacies du réseau Lafayette et Spengler :

Décembre 2021. Plus d’infos à venir.

Avec le groupe Spengler :

voir la vidéo

Avec la Fédération Française des Diabétiques :

Semaine Nationale de Prévention du Diabète

A l’occasion de la Semaine Nationale de Prévention du Diabète, du 24 septembre au 1er octobre 2021 et du 11 au 18 septembre 2020, organisée par la Fédération Française des Diabétiques, la Fondation de Recherche sur l’Hypertension Artérielle a mis à la disposition des diabétiques le test d’autodépistage de la tension » et offert 100 tensiomètres aux bénévoles des associations locales de la Fédération pour leur permettre de réaliser le dépistage de la tension.

Le Pr Xavier Girerd, Président de la Fondation, a participé à la conférence de presse pour expliquer les liens entre diabète et hypertension :

 

#revoirsonmedecin, une campagne pour toutes les personnes atteintes d’une maladie chronique

La FRHTA et la Fédération Française des Diabétiques, ainsi que 3 autres associations impliquées dans les maladies cardio-métaboliques, ont lancé une campagne nationale qui invite tous les malades chroniques à retourner voir leur médecin au plus vite.

Depuis la fin du 1er confinement, 4 personnes touchées par une maladie chronique sur 10 ne sont pas retournées voir leur médecin généraliste.

C’est ce que révèle un sondage¹ réalisé par l’Institut B3TSI pour la Fédération Française des Diabétiques et ses quatre partenaires Alliance du Cœur, Le Collectif National des personnes atteintes d’obésité, La Fondation pour la recherche sur l’HTA et la Société Française de Santé Digitale. Ce sondage porte sur 2 400 personnes touchées par une maladie chronique en France (du 29 mai au 8 juin 2020) au niveau national et régional. La surcharge de travail des soignants et la crainte de propager le virus ont éloigné les patients chroniques, davantage vulnérables, de leurs professionnels de santé. Or, poursuivre son traitement, ses soins habituels et consulter son médecin et ses soignants est primordial pour les 15 à 20 millions de malades chroniques en France.

Des malades chroniques en danger
A la question « depuis la fin du confinement, avez-vous consulté un médecin généraliste ou pris rendez-vous pour des soins courants ? », 41 % des sondés ont répondu par la négative et n’ont pas encore consulté. Parmi eux, 29 % ont envisagé de le faire dans les 4 prochaines semaines mais 12 % des patients chroniques affirment que « non, je ne l’envisage pas encore ». Cette affirmation est très inquiétante, s’alarme le vice-président de la Fédération Française des Diabétiques, Jean-François Thébaut « nous redoutons l’explosion des complications liées aux maladies chroniques, aux maladies cardio-métaboliques, à l’hypertension artérielle, à l’obésité et même au retard pris pour le dépistage des cancers et qui vont d’un seul coup resurgir tous ensemble. Comme l’indique le Collège de médecine générale, « il s’agit d’une véritable bombe à retardement car la maladie chronique est sournoise et très insidieuse ».

Des comportements disparates en fonction des régions

Des Hauts-de-France à l’Occitanie, de la Bretagne au Grand-est, en passant par le Centre-Val de Loire ou la Bourgogne-Franche-Comté, qu’il s’agisse de zone rouges ou vertes, le confinement et le déconfinement n’ont pas eu les mêmes impacts pour les personnes touchées par une maladie chronique. Les résultats détaillés du sondage par région à découvrir dans le communiqué de presse.

Consultation ou téléconsultation, l’important est de reprendre contact avec son médecin

Pendant le confinement, 24 % des Français atteints de maladies chroniques ont consulté leur médecin généraliste et 28 % ont consulté leur spécialiste en téléconsultation. Un résultat qui montre la confiance qui s’est installée vis-à-vis de la téléconsultation et la nécessité de poursuivre ce mode de consultation.

D’autre part, le sondage relève que ce sont les citadins (13 % habitent dans une commune de plus de 100 000 habitants) et les jeunes (27 % des répondants ont entre 18 et 29 ans) qui ont été les plus nombreux à téléconsulter.

Éviter la propagation du virus et la surcharge de travail des soignants : les principales raisons du renoncement au soin

Les résultats du sondage mettent en relief les raisons qui ont conduit et qui conduisent toujours les personnes atteintes de maladies chroniques à ne pas consulter. Il s’agit tout d’abord d’éviter la propagation du virus pour 35 % d’entre eux et d’éviter la surcharge de travail de son médecin ou de son hôpital pour 36 %. Selon Jean-François Thébaut, vice-président de la Fédération Française des Diabétiques « les patients ne veulent pas déranger leurs soignants avec leur maladie, ils pensent qu’il y a bien plus grave qu’eux et qu’ils passeront après. Pourtant le suivi d’une maladie chronique comme le diabète par exemple, est primordial pour éviter des aggravations. Il est donc urgent pour ces personnes de retourner voir leur médecin et de poursuivre leur suivi médical ».

#revoirsonmedecin, une campagne pour toutes les personnes atteintes d’une maladie chronique

« Maintenant, prenez soin de vous, prenez rendez-vous, en consultation ou téléconsultation » : un message et un visuel simples, un ton bienveillant, une invitation à l’action : la campagne se décline à partir du 11 juin sur les réseaux sociaux via les associations de patients et les structures scientifiques qui la soutiennent et de nombreux autres acteurs associatifs qui se sont engagés à la relayer.

Téléchargez l’intégralité du communiqué de presse

Continuité des soins et maladies chroniques, où en sommes-nous ? : l’interview complète du Pr Girerd, Président de la Fondation de Recherche sur l’hypertension artérielle

 

1. Sondage Chronic Panel – B3TSI pour la Fédération Française des Diabétiques, en ligne, réalisé du 29/05/2020 au soir au 08/06/2020 midi, auprès d’un échantillon de 2 400 personnes, représentatif de la population française âgées de 18 ans et plus et touchées par une maladie chronique. La représentativité est assurée par la méthode des quotas appliquée aux critères suivants : sexe, âge, profession, région et catégorie d’agglomération au niveau national ; et appliqués aux critères d’âge et de sexe au niveau régional.

En savoir plus

Réaliser un autodépistage
Réaliser une automesure
Espace pharmaciens
Espace médecins
Les vidéos
Les podcasts